Je connait un peu Fabien Pellier. Du temps où mes enfants faisaient du judo au Budokan de Cranves-Sales, notamment lors de la mise en ligne du premier site web du club...

Si l'origine géographique de Lambrase -maintenant  Jaune Flux, est Mijouet, le lien avec Cranves-Sales est quand même une peu là... Et puis de toutes façons je parle de qui je veux ici, c'est mon blog !

Ceci dit, j'apprécie tout particulièrement ce mix d'instruments sur une base électro. Je ne sais pas si je comprend vraiment l'explication qui nous en est proposée sur le site Jaune Flux on Virb:

Le projet essaye de rendre compte de la dématérialisation actuelle de la musique. Pour ce faire, il explore la matérialité du disque. Il s'agit d'en altérer le plus possible la forme ,les revêtements, bref de le dématérialiser, en créant à chaque morceau une sculpture plate au limite de la fonctionnalité. Ces CDs sont utilisables dans presque tous les lecteurs ?!!
Il explore aussi l'immatérialité inhérente à la musique lors des concerts, ou l'on pourrait penser que la musique se rematérialise.

... j'en laisse l'exégèse à d'autres, les musiciens ont leurs codes !

Je suis pas arrivé à retrouver les tout premiers morceaux de Lambrase, ni sur l'ancien site (http://virb.com/lambrase/) ni sur mon disque externe... si tu lis ça Fabien... particulièrement un certain "Marie Sarah" que j'ai eu écouté en boucle...

Fabien est aussi graphiste de métier, on peut s'en apercevoir sur le site du budokan qu'il a réalisé et aux visuels des groupes successifs.

Voilà, c'était un petit clin d'oeil à Jaune Flux !