Les réclamations sont du même tonneau : "je ne peux rien faire ici, il faut écrire à tel service, non pas par Internet..."

D'autre part, l'accueil n'est pas toujours le meilleur, la file d'attente, même à Cranves-Sales, est généralement assez longue aux heures de pointe (désolé le reste du temps je travaille...), et les horaires, justement, pas vraiment pratiques.

Lorsqu'on discute ici où là, on entend souvent les gens se plaindre du service et souhaiter que La Poste soit privatisée. Et que de fait on apprenne enfin à tous ces fonctionnaires à travailler...

Bon, maintenant que j'ai bien cassé ce service public, fait du populisme à deux franc six sous, on peut peut-être réfléchir un peu plus loin.

Bien que je fasse le même constat, je suis farouchement contre la privatisation de La Poste. Comme je suis contre celle d'EDF ou de GDF (mince c'est déjà fait).

La privatisation de ce service public entraînera l'abandon des zones rurales "non rentables", l'augmentation générale des prix, des licenciements, une précarisation des personnels restant,  et une baisse générale du niveau de service. C'est ce qui c'est passé un peu partout (sauf en Allemagne, mais le cas est très particulier).

Mais dis-donc, comme par hasard, ça serait pas paradoxalement déjà le cas ? Je pense que oui, ça l'est : la lente dégradation de La Poste n'est que le résultat de politiques de pré-privatisation que les gouvernements successifs ont entrepris depuis de nombreuses années. Il me semble que tout ceci n'a été qu'une vaste entreprise pour préparer l'opinion à la privatisation.

Au lieu de continuer les investissements, de soutenir les petits bureaux, de maintenir du lien social, d'améliorer les services, de soigner le personnel, etc, on a délibérément cassé l'outil. Les usagers clients se plaignent ? Eh bien apportons leur ce qu'il souhaitent : privatisons ! Rusé non ?

Il est manifeste que la sous-traitance a engendré des profits mais a précarisé tous les acteurs de la chaîne de distribution des courriers et des colis, et a ruiné le service postal. Le fruit est mur maintenant, prêt pour que les privés, avec l'aide de la magnifique directive européenne, s'en mettent plein les fouilles !

Je dois dire que le discours que tiennent les politiques de tout bord depuis le début de la crise financière, avec ce retour en force de l'état, est quand même assez réjouissant à ce sujet. Il semble que les idées néo-libérales ont un peu de plomb dans l'aile. C'est donc le moment de stopper ces privatisations.

J'avais ce billet en attente depuis pas mal de temps, c'est cette note sur le site du FSD74 : Publier : défendre la poste en Chablais qui en a accéléré la publication.

Autres références :

Qu'en pensez-vous ?