monCranves-Sales.info !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lettre ouverte: critique du projet d'aménagement du chef-lieu de Cranves-Sales suite à la réunion publique du 13 Juin 2007

Voici la lettre ouverte qui j'espère sera publiée dans le MéDIA.Cranves-Sales de cet automne.

Alors que la population a presque triplé à Cranves-Sales sur les 20 dernières années, bien peu a été fait au niveau de l'urbanisme et des aménagements collectifs dans ce village, qui reste à la traîne en comparaison de ses voisins. Il semble qu'avec la perspective des élections municipales de 2008, certains chantiers soient enfin dans les rails... Mais le retard pris est considérable et le projet d'aménagement du chef-lieu en est le révélateur criant!

Les projets réalisés on été en effet peu nombreux et souvent contestables:

  • carrefour de la place de Lossy: bien, mais comment se fait-il qu'on y ait réalisé là de vrais aménagements (par ex. surélévation du carrefour) qui n'ont jamais vu le jour au chef-lieu?

  • l'aménagement de la route des fontaines: à l'encontre du bon sens, est-il nécessaire d'en parler...

  • l'aménagement de la route de la Nussance: arrive enfin, mais après 6 ans de législature, et 30 ans d’attente...

  • l'agorespace: bien mal placé, caché de tout et de tous...

  • la place de jeux pour petits: très bien!

  • la rénovation de l'église, rien à dire...

On attend toujours:

  • les projets du centre sportif et le bâtiment périscolaire: toujours pas démarrés, mais il semble que la perspective des élections de 2008 ait accéléré les choses... (Les travaux ont été adjugés pour le bâtiment Charmot -services techniques, judo et boulodrome, les vestiaires foot et tennis, le bâtiment périscolaire)

  • l'accès au terrain de foot: suicidaire pour qui vient d'Annemasse ou repart vers Bonneville, toujours pas réglé. Les terrains sont achetés pour un accès depuis le rond point, La commission d’appel d’offres vient d’arrêter les entreprises retenues. Les travaux démarreront-ils cet automne?

  • la sécurisation (pistes cyclables, trottoirs, ralentisseurs) des accès au centre du village: route des Pérosais, route des Fontaines, route de Borly, etc...

  • l'aménagement de la route de la Boissière, si dangereuse! (de la responsabilité du département, même si la commune peut pousser à la réalisation. Le projet est toutefois bien avancé : terrains acquis, projet définitif… On en est au plan de financement

  • un local pour les ados,

  • etc

On aurait donc pu croire que le projet d'aménagement du chef-lieu allait marquer un tournant important dans la vie de ce village, et apporter une réponse globale. Malheureusement, le projet présenté lors de la réunion du 13 juin manque de souffle et de vision à long terme. Pire, il ne semble pas prendre en compte les vrais problèmes de Cranves-Sales, dont le principal est la circulation automobile.

Comment peut-on en effet établir un projet d'urbanisme sensé résoudre les problèmes liés à l'automobile sans connaître précisément les raisons de cet afflux de voitures? Aussi étonnant que ça puisse paraître, nous avons appris lors de la réunion qu'il n'y a pas eu de comptage!

L'absence de pistes cyclables, de trottoirs, de réducteurs de vitesse sur les routes convergeant vers le chef lieu n'ont manifestement pas été pris en compte. Les nouvelles routes de contournement (Picollettes) n'ont pas été exploitées.

Un tel projet aurait en effet nécessité une étude préalable solide, avec par exemple un comptage des véhicules dans le chef lieu. Pourtant, même sans comptage, on peut aisément deviner qu'une des raisons principales des bouchons dans le chef lieu et de l'absence de parking en quantité suffisante: la dépose des enfants aux abords du groupe scolaire. Tout le monde a remarqué qu'il n'y a pas de tracas automobile à Cranves-Sales la nuit, ni le dimanche, ni pendant les vacances! On observe la surcharge de trafic et les problèmes de parking aux heures suivantes: 8h30/11h30/13h30/16h30! Le coeur du problème c'est le sur effectif de l'école actuelle ainsi que la quasi obligation pour les parents de se servir d'une auto pour venir déposer leurs enfants.

Les autres causes des problèmes de trafic comme le mauvais panneautage aux abords du village, le transit inutile des voitures et des camions, etc... doivent être étudiées par comptage. Encore une fois, ceci n'a pas été effectué.

La construction d'un 2ème groupe scolaire est une arlésienne à Cranves-Sales. Le fait que cette problématique ne soit pas inclue dans le projet montre les limites de l'exercice. La construction d'un 2ème groupe permettrait le déplacement du trafic vers un autre point de la commune et la réduction des effectifs pour le groupe actuel, d'où une réduction des voitures au chef lieu aux heures de dépose. On a annoncé la fermeture d'une classe pour la rentrée 2007, mais on a oublié de préciser que les effectifs par classe sont passés vers les années 2000 de 23 à près de 30 élèves... Même s'il on constate une amélioration des effectifs cette année, comment imaginer que la construction massive de lotissements à la Bergue, de 125 maisons à Rosses, d'immeubles vers le collège (quelques 70 logements), 56 logements sociaux à Cabouët et autres ne grossira pas les effectifs de l'école primaire à terme! A moins qu'on ne sélectionne délibérément des futurs propriétaires sans enfants...

L'absence de piste cyclable, de trottoirs et autres aménagements réduisant la vitesse des véhicules sur la route des Pérosais, de Borly ou des Fontaines... oblige les parents à utiliser leur véhicule, là où ils pourraient laisser leurs enfants aller à l'école à pied ou en vélo. Ce qui diminuerait de façon importante le nombre de voitures. Ceci n'a pas été pris en compte.

Il n'y a d'ailleurs pas de parc à vélos sécurisés et suffisamment grands prévus pour inciter les élèves de l'école primaire et du collège Paul-Émile Victor à utiliser un vélo (même si dans le cas du collège ce n'est pas du ressort direct de la municipalité, elle pourrait initier le projet).

La dépose vers le cimetière peut-elle être envisagée ? Est-il bien raisonnable de proposer une dépose à 100m de l'école et de laisser éventuellement des enfants remonter seuls en direction de l'école, même sur le nouveau trottoir?

La zone de dépose prévue le long de l'école sur la route des Fontaines est irréaliste pour des enfants de primaire - aucun parent ne laissera son enfant descendre tout seul en vitesse sans s'assurer qu'il ne reste bien sur le trottoir ou même sans l'accompagner jusqu'au portail. Cela va créer un bouchon supplémentaire! C'est dangereux pour les enfants. Ce qui n'est même pas possible pour le collège, vu que la création d'un parking a été nécessaire, ne l'est pas pour le primaire...

D'autre part, le centre commercial et son parking (bien laid) d'un côté, et de l'autre le WC public (cher et inutile) et le parking mal conçu ne sont pas englobés dans le projet. Il n'y aurait donc pas de continuité esthétique entre le devant et le derrière de l'église. Pas détaillée non plus l'éventuelle démolition du hangar (hideux) des pompiers et son remplacement par un éventuel haut vent, si j'ai bien compris. Quelle perspective est envisagée jusqu'à la salle des sociétés: parking, aménagement arborisé?

Ce projet ne comprend pas non plus d'aménagement pour les jeunes (ados), comme par exemple un skatepark ou un agorespace qui seraient situés dans un endroit central et non plus isolé (vers le tennis), avec horaire aménagé pour limiter le bruit, un lieu de rencontre avec pourquoi pas un billard, un accès à l'informatique, etc...

La conservation du double sens dans la rue de la mairie est une aberration! Pourquoi ne pas la mettre à sens unique et détourner le trafic venant de Rosses par la nouvelle rue des Picolettes?

Aucune solution alternative à l'utilisation du tout voiture n'a été envisagée: minibus de ramassage scolaire opéré par la municipalité ou la communauté de communes, Vélobus, Pédibus (http://www.ademe.fr/paysdelaloire/inf/BP_PDF/70.pdf), organisation du co-voiturage, etc...

Dans la perspective
d'une intégration à la 2C2A, on ne prévoit pas de réservation pour un éventuel arrêt de bus? Le sujet n'a d'ailleurs pas été évoqué!

A Cranves-Sales, même pour des aménagements récents - par exemple les immeubles de la route des Pérosais, Picollettes, etc, l'accès à la route principale est toujours dangereux. Pas de rond point (même de petite taille), pas de surélévation du carrefour ni gendarmes couchés, pas de miroirs, etc... Et ceci sur des routes où il est très facile de dépasser les 50 km/h autorisés, mea-culpa! Ne parlons pas de la sortie sur la route de Thonon, je me rappelle d'un certain projet de déviation vers le rond-point évoqué lors de la dernières campagne électorale et dont on a plus jamais entendu parler!

Pour couronner le tout, aucune indication, même une fourchette sommaire, de coût n'a été formulée. Il faut attendre pour ça le projet définitif.

Bien sûr, on peut considérer que l'aménagement du centre et de la rue de la poste est une bonne chose, mais le budget qui va y être consacré ne va-t-il pas plomber les finances de la commune et ainsi empêcher l'aménagement des voies arrivant au centre du chef-lieu? Ne vaudrait-il pas mieux un projet plus modeste, et ainsi pouvoir sécuriser et aménager ces voies? On peut imaginer qu’un projet d’ensemble cohérent et suffisamment étudié puisse permettre des réalisations par tranche, mais est-ce le cas ?

On peut enfin apprécier que cette séance d'information ait eu lieu, mais la vraie démocratie participative est encore loin... les riverains immédiats n'avaient pas encore été consultés, ni le reste des habitants, lors des étapes précédentes. Organisera-t-on un référendum local?

Cette critique est sévère mais se veut constructive! Elle appelle un large débat, dont la forme 
peut être le blog monCranves-Sales.info!

Comme il a bien été précisé à la réunion publique, rien n'est encore décidé. Il est donc grand temps de donner votre avis.

Amicalement,

Jean-Charles Moriaud
68, chemin de la Péraille
74380 Cranves-Sales
tel: 06.82.61.71.83
email: jcmoriaud[@]gmail[.]com

Voir sur ce site la carte interactive de Cranves-Sales

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : /trackback/156786

Fil des commentaires de ce billet